jeudi 30 avril 2015

Le maître des insectes

Auteur : Stuart Prebble
Genre : Suspence
Editeur : Denoël
Nombre de pages : 350
Prix : 20,50 euros. 








Résumé

Londres, années 1960. Quand Jonathan Maguire émerge d'un mauvais sommeil sur le sol du salon, il a les mains couvertes de sang et le corps de sa femme Harriet gît à ses côtés. Seule lui revient à l'esprit une violente dispute avec cette dernière, qu'il soupçonnait d'infidélité. 
Jonathan est le tuteur de son grand frère Roger, dont le handicap mental l'empêche d'être autonome et qui consacre tout son temps libre à un étrange et spectaculaire élevage d'insectes. 
Anéanti par la mort de sa jeune épouse, Jonathan est néanmoins déterminé à échapper à la police, terrifié à l'idée que s'il était arrêté pour meurtre, Roger serait placé dans une institution. Jonathan a sacrifié trop de choses, y compris son mariage, pour accepter cette éventualité. Lui seul peut protéger Roger, à la fois incapable d'exprimer sa pensée et terriblement lucide quand il s'occupe de ses milliers de créatures grouillantes.


Qui est l'auteur

Stuart Prebble est né  en 1951. Il a travaillé à la télévision britannique en tant que journaliste et producteur pendant plus de trente-cinq ans. Il dirige maintenant sa propre société de production. Le maître des insectes est son premier roman traduit en France. 


Ce que j'en ai pensé

C'est lors d'une ballade en librairie que j'ai repéré ce livre : la couverture m'a tout de suite attirée, et j'avais envie d'un bon thriller. Je me suis un peu trompée sur ce dernier critère : en effet, "Le maître des insectes" n'a rien d'un thriller, c'est un livre "à suspence".
L'intrigue se met en place très doucement, et j'ai été étonnée de voir que le meurtre de la femme de Jonathan décrit dans le résumé n'arrive qu'en milieu de livre ! Et pourtant, l'étonnement passé, je ne me suis pas du tout ennuyée... au contraire ! L'auteur ancre son histoire tranquillement. Il décrit les personnages de façon minutieuse, à tel point que l'on a l'impression de les connaitre, et on s'attache vite à eux. 

On fait la connaissance d'abord de Jonathan, qui vit avec son grand frère handicapé, Roger, chez ses parents. Toute leur enfance nous ai contée. Leur relation privilégiée prend place dès leur plus jeune âge. Et tandis que Jonathan s'épanouit tranquillement avec ses copains, son grand frère Roger construit son nouvel univers au fond du jardin, dans une cabane, un univers fait de milliers d'insectes dont il apprend les conditions de vie en les observant et en les étudiant. 

Plusieurs évènements vont intervenir au fur et à mesure sans que la relation des frères ne l'altère. J'ai été vite prise dans cette histoire étonnante, suivant Jonathan dans sa relation avec celle qui deviendra sa femme, et de toute l'histoire qui se crée autour. 

Alors même si j'ai été décontenancée au départ par la lenteur du récit, je l'ai néanmoins apprécié dans son intégralité, et j'ai suivi avec plaisir cette histoire hors du commun. 
Une belle découverte ! 

Ma note : 16/20

15 commentaires:

  1. Je croyais aussi que c'était un thriller . Par contre , la couverture et le résumé ne m'attirent pas j'aime pas beaucoup les insectes.

    RépondreSupprimer
  2. Houlala ! Pas pour moi.
    En tout cas, merci pour la découverte !!

    RépondreSupprimer
  3. La couverture me fait un peu peur! Mais pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le contenu ne fait pas peur, tu peux y aller les yeux fermés ;-)

      Supprimer
  4. L'histoire me fait envie, je ne connais pas cet auteur. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  5. Ma Tante qui est une lectrice hors pair comme toi possède ce livre, je l'ai vu il y a peu dans sa bibliothèque, étonnant comme coïncidence.
    Je lui demanderai à l'occasion ce qu’elle en a pensé pour voir si vos avis se rejoignent....
    Merci Mimo...

    RépondreSupprimer
  6. Je n'ai pas du tout envie de thrillers en ce moment malheureusement, alors je laisse de côté :3

    RépondreSupprimer
  7. les insectes ???? beurk et rebeurk !
    mais pourquoi pas ? ta chronique écrite si joliment et avec tant d'enthousiasme ne peut que faire envie allez hop hop sur ma wishlist
    merci

    RépondreSupprimer
  8. j'ai trouvé aussi que c'était un bonne découverte !

    RépondreSupprimer
  9. moi aussi j'aurais flashé sur la couv', très jolie, ta chronique est sympa, je le note. Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
  10. J'adore ce style de livre, je le note.

    RépondreSupprimer
  11. Jusqu'à présent, je n'ai pu lire que des commentaires négatifs concernant la couverture de ce livre. Étonnant de voir que ce n'est pas le cas ici. :) Une belle découverte pour moi également.

    RépondreSupprimer